Fort de la bonnelle voie verte

20200129_143534_HDR

Tant pis pour les absents

On s’est retrouvé 16 marcheurs pour une belle balade avec un peu de vent et du soleil.

Les chaussures de marche sont restées propres

Pour la semaine prochaine, la marche prévue a été déplacée (car risque de chemins très boueux) 

Ce sera à NOIDANT-CHATENOY : RV covoiturage à Sts-Geosmes et au départ à l’église de Noidant-Chatenoy

AB

 

FORT DE LA BONNELLE – LES KYRIELLES

20200128_153103_HDR (800x412)

Si nous avions dû nous fier aux prévisions météorologiques, nous n’aurions aucunement risqué une sortie, quels que soient le lieu ou la distance.

En effet, au programme, vent, pluie, grésil étaient annoncés . Comme nous ne sommes pas du genre à renoncer facilement, même devant les difficultés, le parcours retenu aujourd’hui nous est apparu réalisable.

Un ciel très sombre, quelques minutes sous un grésil relativement froid, et même un coup de tonnerre accompagnent les premiers pas des 32 marcheurs. Mais bien vite, malgré le vent, nous prenons plaisir à trouver notre rythme de croisière sous le soleil retrouvé.

Les chemins empruntés sont relativement propres, larges, évitant au maximum les parties boisées exposées au vent, trop dangereuses pour nous. La contrepartie, c’est que nous prenons les rafales de face. C’est sûr, nous nous aérons !

Nous laissons les abords de Sts-Geosmes provisoirement, juste le temps de marcher en direction de Noidant-le-Rocheux, via la Ferme de Fayot. Nous trouvons le retour par la voie verte moins venté, à moins que nous nous soyons habitués aux bourrasques.

Quoiqu’il en soit, nous avons eu amplement raison de nous élancer. Surtout qu’à l’arrivée, Monique et Noël, à l’honneur aujourd’hui, ont pris plaisir à fêter leur anniversaire avec tous leurs complices . Un grand merci à eux pour tous ces plaisirs gustatifs et conviviaux.

La semaine prochaine, rendez-vous est donné au parcours de santé de Nogent.

Attention retour aux horaires habituels : 13 H 30 pour le covoiturage depuis le parking de la salle des fêtes de Sts-Geosmes, et 13 H 45 pour le rendez-vous sur place.

FW

 

LECEY

20200124_144903_HDR (800x400)

Dame météo est plutôt dans une bonne phase en ce moment. Les températures sont de saison, et le soleil, généreux, nous réchauffe déjà.

C’est dans ce contexte que 32 marcheurs ont pris le départ depuis le parking de la salle des fêtes de Lecey, bien décidés à profiter de la sortie. Le sentier bordant le lac de la Liez, commun aux GR7 et GR145, est propice à un échauffement tout en douceur de nos corps tout juste sortis des voitures.

Quelques cygnes évoluent sur l’eau calme et reposante du réservoir. Le cadre est magnifique, avec le profil de notre cité lingonne en « fond d’écran ». Nous avons presque un avant goût des vacances. Ce n’est pourtant qu’un leurre, parce que se baigner ou profiter de la plage n’est pas encore d’actualité !

Nous quittons le terrain plat, en direction d’Orbigny-au-Val, où nous retrouvons le ruisseau « La Suane » que nous avons déjà enjambé quelques centaines de mètres auparavant.

Un bon dénivelé nous conduit sur un plateau, avant d’entamer une longue descente qui, pour le moins que l’on puisse en dire, est particulièrement grasse. Nous sommes revenus à Lecey, mais il nous faut effectuer encore une petite boucle, avant de rejoindre le parking.

 

La semaine prochaine, rassemblement devant l’église de Rochetaillée pour covoiturage

FW

Saints-Geosmes : parcours de santé

20200122_152405 (800x383)

23 marcheurs sont accueillis sur le parcours de santé par le soleil mais une température de 0° C.

Mais c’est dans la joie que nous avons avalé les 8 km de ce parcours. Le peu de route empruntée est effectuée avec discipline.

Quatre chevreuils se sont sauvés à la vue d’un autre troupeau.

A l’arrivée un peu de sueur et à la semaine prochaine pour un circuit près du fort de la Bonnelle.

JPB

Changey   – Champ Blanche.

20200121_150135 (800x400)

L’astre du jour a brillé sans interruption tout au long de notre randonnée autour et dans le village de Changey. On ne s’est pas ennuyé au cours de cette promenade à la fois tonique et vivifiante sous le soleil. Les passages dans les plaines verdoyantes, puis dans les bois, sans oublier les franchissement des collines ont permis de cassé la monotonie tout au long d’un agréable circuit de 13 km en forme de double huit.

Marcher rime aussi avec de grandes discutions entre amis.  Le temps défile autrement !!! Inspirés par la nature et les paysages environnants, notre pensée parfois vagabonde. Cela ne nous empêche pas de rester discipliné. A la grande satisfaction des encadrants, et cela à le mérite d’être signalé, les 42 marcheurs ont parfaitement respecté les consignes de sécurité, particulièrement sur les parties routières. Maintenant que nous avons pris des bonnes habitudes, il ne nous reste plus qu’a bien les mémoriser et tout deviendra parfait.

La petite chute malencontreuse de Josiane a permis de mettre à l’épreuve les soigneurs et d’étrenner la trousse de secours. La bombe de froid, ou spray magique, appliqué sur ses genoux douloureux, et les granules d’arnica se sont révélés très efficace. Notre blessée a pu repartir à nouveau en ayant oublié ses tracas physiques.

Changey est construit sur le versant d’une colline haute de 470 mètres. L’église Saint-Remy avec son choeur et son clocher du XVI em siècle présente extérieurement une originalité qui ne manque pas d’attirer notre attention. Il s’agit d’une petite ouverture dans le mur qui donne entrée dans une cavité faisant communiquer l’intérieur du choeur de l’église vers l’extérieur. Cet orifice permettait au curé, au temps des grandes épidémies contagieuses au cours de l’histoire, de donner la communion aux malades contaminés qui en exprimait le désir, sans risque de contamination des personnes non-infectées qui fréquentaient l’église.

Le château de Changey qui se situe face à l’édifice religieux a été construit au XVIIIem siècle.

C’est au milieu de ce beau patrimoine que s’achève notre sortie ensoleillée.

AP

 

Vitry-les-Nogent -Le Haut de Conge

20200117_145805_HDR (800x352)

Rendez-vous est pris à Vitry-les-Nogent devant l’église Saint-Vallier. Le bel édifice fraîchement restauré ne passe pas inaperçu au milieu du village. Il a suscité la curiosité des marcheurs.

Reconstruite au milieu du 19em siècle l’église présentait des problèmes de stabilité depuis 1860 lorsque des lézardes furent constatées dans le bâtiment. En 1994 une partie d’un mur s’éboule dans le cimetière laissant apparaître l’intérieur du bâtiment. A cette date, l’église menacée est fermée au public. Afin de pérenniser le bâtiment remarquable, des travaux sur le gros œuvre, la toiture, les menuiseries ainsi que les vitraux ont été réalisés en 2016 et 2017. Les 20 longues années de fermeture avaient laissé l’humidité causer d’autres dégâts. En 2018, pour réparer ces dégradations intérieures, la municipalité a lancé un appel aux villageois. Au chevet de leur église, certains s’installèrent sur ou sous l’échafaudage pour faire les joints de pierre, d’autres s’affairèrent à réparer les bancs et les derniers procédèrent à un grand nettoyage. Un vrai travail d’équipe !

Nous prenons la direction de Poinson-les Nogent bâti à flanc de coteau. Les maisons s’étagent en escaliers à travers ses petites rues parées de nombreuses fontaines.Un site pittoresque s’y dégage avec la Traire en fond de vallée. Poinson-les-Nogent est le terre natale de Nicolas-Pierre Pelletier consacré meilleur ciselier de France à l’exposition universelle de 1900. Il a donné son nom à l’espace Pelletier, musée célèbre d’art international reconnu de la coutellerie de Nogent,
Sur le plateau à la sortie du village, nous traversons le parc éolien situé sur trois communes : Dampierre, Vityry-les-Nogent et Poinson-les-Nogent. L’autorisation d’exploiter la centrale éolienne du Haut de Conge a été délivrée par un arrêté préfectoral en date du 14 avril 2010. Nous passons en revue les 14 machines d’une capacité de 12 MW.
Après avoir quitté les champs nous poursuivons notre périple en forêt. A quelques encablures de l’arrivée, d’immenses tas de pierres jalonnent le chemin forestier. Il s’agirait de vestiges datant de l’époque gauloise.
Mis à part la montée et la descente du plateau qui culmine à 462 mètres d’altitude, le circuit ne présentait pas de difficulté majeure. En moins de deux heures les vingt marcheurs nordiques ont avalé les dix kilomètres comme une bouchée de pain.
Alain, coach du jour nous a fait un bon rappel des pratiques d’échauffement et d’étirement. La pluie annoncée nous a épargné et c’est sous une météo très agréable que la marche s’est déroulée.
Les participants ont partagé un agréable moment et apprécié la bonne ambiance qui a régné au sein du groupe tout au long du chemin.

AP

LAC DE LA MOUCHE

20200115_150411_HDRb

Un cadre agréable, un parcours sans difficulté, une météo de rêve pour la marche,

tous les ingrédients étaient réunis pour accueillir de nombreux participants.

Nous voilà donc 23 à s’aventurer sur le sentier qui nous fera faire le tour du Lac de

Saint Ciergues appelé aussi Lac de la Mouche . On se dirige du côté du barrage en

marchant en file indienne à gauche comme le veut le réglement !

Pour éviter le chemin boueux nous suivons la route jusque le baie de morgon

La pause s’impose près du lac, puis chemin tranquille jusqu’au pont romain pour la photo

Puis retour aux voitures avec 7 kms au compteur

PL

 

Montlandon

Vu le nombre de voitures ayant subitement envahi le parking jouxtant le stade de Montlandon, on aurait pu penser qu’une rencontre sportive était programmée. Mais, en quelques instants, le lieu a été aussi vite déserté par les 39 marcheurs et le quartier a repris sa tranquillité.

Une bonne douzaine de kilomètres au total est proposée aujourd’hui. Nous sommes poussés par un vent arrière pour une première partie plane et à découvert, direction plein nord. Après avoir surplombé Celsoy sur notre droite, nous passons à proximité de la source de la Liez. Puis, nous empruntons le GR7 sur plusieurs centaines de mètres.

La forêt nous offre un lieu idéal à l’abri du vent, et nous apprécions à sa juste valeur ce moment de pause. Une longue descente nous conduit à Lecey. Nous retrouvons de nouveau le ruisseau la Liez, mais cette fois, nous l’enjambons juste avant qu’il ne vienne grossir le réservoir du même nom. Peu après, face à une résistance éolienne assez forte, c’est par le GR145 que nous atteignons Chatenay-Vaudin, puis Montlandon.

A quelques encablures du village, nous passons devant le Fort de Montlandon, aussi dénommé Fort Mortier. Il fait partie de l’ensemble des fortifications chargées de protéger Langres et ses alentours. Construit entre 1883 et 1885, son rôle était de surveiller la voie ferrée qui mène à Belfort entre Rosoy et Hortes, la route qui mène à Mulhouse et les intervalles vulnérables entre les forts de Plesnoy et du Cognelot.

Notre sortie du jour s’est déroulée dans une ambiance très agréable. Les encadrants ont été très satisfaits du comportement de tous les marcheurs, notamment en respectant les consignes de sécurité lorsque des routes ont été empruntées.

La semaine prochaine, rassemblement devant l’église de Changey

FW

Villiers s/ Suize – Circuit les 4 Saules

20200110_150942_HDR (800x382)

Depuis notre départ de Sts-Geosmes et pendant tout le trajet, nous avons eu le temps de nous préparer psychologiquement : les tenues de pluie seraient de rigueur aujourd’hui. C’est donc équipés comme il se doit que nous nous retrouvons 18 à la sortie de Villiers pour entamer la 1ère marche nordique de l’année.

Lors de la traversée du village, nous apercevons les sempiternelles oies, habituellement au milieu de la route, qui, pour une fois, préférent la Suize, sans doute pour rester dans l’humidité de l’air ambiant.

Il nous faut vite reprendre nos automatismes nordiques. Direction la plaine au dessus du village, accessible par le coteau des Rutoirs. La pluie a cessé, nous laissant un répit salvateur. C’est tant mieux parce que nous sommes habillés trop hermétiquement pour cette première montée. Le soleil tente timidement de se montrer et le ciel se déleste partiellement de ses nuages menaçants. Toutefois, il sera difficile d’observer dans la soirée la 1ère éclipse de lune de l’année.

Une grande partie boisée nous attend dans le Bois St-François, avec des chemins tellement gras qu’il nous fait faire des efforts pour rester en équilibre. Un chemin blanc et propre longeant le Bois de la Manche nous permet de secouer nos chaussures quelque peu malmenées. Puis, de nouveau, la traversée du Bois des Coteaux de Bréviandes laissera de périlleux souvenirs de dérapages plus ou moins bien contrôlés.

Une longue descente nous ramène à notre point de départ. Les difficultés sont bel et bien derrière nous, il n’y a plus qu’à se laisser aller.

La semaine prochaine, rassemblement devant l’église de Vitry les Nogent

FW

 

FORT DE LA BONNELLE

20200108_142849_HDR

Mercredi journée des enfants avec une première pour la marche champêtre à partir du fort de la Bonnelle.

Pour ce début 12 courageux pour 5,2 km avec un petit bain de boue en supplément. Malheureusement le temps n’était pas de la partie car le brouillard enveloppait le plateau mais en final joyeuse sortie.

Mercredi prochain tour du lac de Saint Ciergues avec un peu plus de kilomètres.

JPB