NOTRE DAME DES BOIS – VIOLOT

Ce matin, la Vallée de la Resaigne est le fil conducteur de notre sortie. A plusieurs reprises, nous avons l’occasion, entre Violot et Rivières-le-Bois, de l’apercevoir et de la traverser. Toutefois, son débit n’est pas assez important pour nous apporter une fraîcheur bienfaisante.

Malgré l’heure matinale, nous sommes déjà contraints de nous protéger du soleil ardent. Même si nous ne sommes pas encore au 21 juin, l’été s’installe. Les parties ascendantes de notre parcours nous obligent rapidement à puiser dans nos réserves d’eau. Peu importe, les fontaines et sources sont les bienvenues pour nous réapprovisionner.

La nature, elle, ne souffre pas encore d’une pénurie hydrique. Les fraises des bois, les grandes fougères sont à leur apogée. Nous sentons la bonne odeur des foins en train de sécher dans les champs, à laquelle sont rattachés beaucoup de souvenirs d’enfance.

Nous avons le temps d’observer de loin une harde de sangliers, composée d’une douzaine de spécimens. Un peu comme nous lorsque nous randonnons, nous sommes témoins du souci apporté par les premiers du groupe à attendre les petits derniers, moins rapides.

Le but du jeu a été atteint. Nous avons passé un bon moment ensemble.

Ce soir, nous avons le droit d’être chauvins et de soutenir comme il se doit nos footballeurs nationaux.

Rassemblement la semaine prochaine à la Salle des Fêtes de Plesnoy.

FW

PHOTOS PASCAL